En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.

Actualités

L’art urbain au cœur de Narbonne

Le 07 mai 2019

Une collaboration artistique entre l’École d’arts plastiques du Grand Narbonne, le street artiste AL et la Ville de Narbonne a fait naître des œuvres pérennes et des créations éphémères en plein cœur de la cité antique.
Mardi 7 mai, le mur situé place de Verdun, habillé par l’artiste en résidence à l’École d’arts plastiques, est dévoilé et un parcours de réalisations urbaines éphémères conçus par des élèves de l’École d’arts plastiques relie cette place à l’école.

Depuis 2012, l’École d’arts plastiques du Grand Narbonne reçoit des artistes en résidence : Bernard Pras, Plonk et Replonk, Kader Benchamma, Jimmy Richer… En 2018, un nouveau cycle de résidence de deux ans a débuté autour de l’art urbain avec le street artiste AL ainsi qu’une collaboration au projet Inside Out de l’artiste international JR. Autour de ce projet, des œuvres artistiques ont vu le jour au cœur du patrimoine historique de Narbonne. Engagée en faveur de la culture pour tous, la Ville de Narbonne s’est associée à cette démarche artistique innovante en apportant une aide logistique (financement de la peinture et des échafaudages) et technique.

« L’intention et le choix du visuel ont été déterminés suite à mes nombreux passages sur Narbonne, à des recherches autour de son histoire et de son architecture. Le mixage entre architecture contemporaine et le patrimoine dans le centre historique a été un facteur déterminant dans le choix du personnage créé », explique l’artiste AL qui a axé son travail sur « la fille du Nord déguisée en Méridionale » en référence à la Cathédrale Saint-Just et Saint-Pasteur. Il confie ensuite, « ce projet a été pour moi très enrichissant sur le plan artistique car il m’a amené à synthétiser en une seule image une superposition de styles et d’époques pour proposer aux habitants de Narbonne une œuvre qui ait du sens et qui pourra être appréciée par les différentes générations, à l’image de cette fille d’aujourd’hui, d’hier et de demain. »

Un parcours d’œuvres urbaines éphémères en cœur de la ville a été conçu par les élèves des ateliers enfants, ados et adultes de l’École d’arts plastiques, sous la direction pédagogique des enseignants et sous la direction artistique et technique de l’artiste. Il relie la place de Verdun à l’école. Les élèves ont également réalisé un mural éphémère sur la MJC, en partenariat avec la structure. Enfin, pour clôturer le cycle sur l’art urbain, le vendredi 14 juin sera présenté le projet Portraits croisés. Les élèves ont photographié des personnes fréquentant régulièrement le quartier de Bourg, ceux qui y résident ou y travaillent. Ces portraits imprimés en grands formats seront apposés sur les murs du quartier, aux alentours du Conservatoire et de l’École d’arts plastiques du Grand Narbonne.

Des projets pédagogiques en milieu scolaire sont menés avec un enseignant de l’École d’arts plastiques et suivi par l’artiste, en partenariat avec l’Éducation nationale et sur la base d’un appel à projet lancé aux enseignants. Un projet par an est retenu et réalisé. Cette année, des créations pérennes ont été conçues par les élèves, chapeautés par AL, pour agrémenter la vie des écoles participant au dispositif : les écoles maternelles de Vinassan et Léon Blum à Narbonne, les écoles élémentaires d’Ouveillan et Arago à Narbonne ainsi que le collège de Port-la-Nouvelle.

Le street artiste AL

AL, street artiste montpelliérain, a commencé à s’intéresser à la scène stickers il y a huit ans, alors qu’il laissait de côté le light graff, qui était peu à peu récupéré par la grande industrie.
Son travail sur les murs de Montpellier s’est vite fait remarqué et a bien été accueilli par le public et les services municipaux, ce qui a déclenché des commandes de la part d’établissements, de commerces, pour des événements, des manifestations culturelles et même des particuliers. Il a ainsi commencé à exporter ses travaux dans les différentes villes de France et en Europe, notamment par le biais du Pool & Pull Tour (événement de roller).

Depuis ses débuts, il utilise un effet monochrome pour ses personnages, clin d’œil au pochoir et à tous les artistes qui l’ont inspiré en utilisant ce procédé avant lui.

« Les personnages auxquels je donne naissance ont tous un point commun et essayent de provoquer une certaine réflexion auprès des spectateurs urbains. Ce sont des personnages qui trouvent, pratiquent, vivent des plaisirs simples de la vie, souvent oubliés par la masse, à défaut des occupations mornes, inutiles et abrutissantes bien trop répandues dans notre monde occidental civilisé actuel : télévision, ordinateur, Internet, une grande majorité du monde de l’emploi et la quasi-totalité des prétendus loisirs qui nous sont offerts par une société qui cherche probablement à nous formater dans des modes de vie faussement épanouissant », précise l’artiste.

Les personnages inventés par AL visent à un échange avec le spectateur. Ils cherchent d’abord à l’amuser, le faire rire, lui provoquer un plaisir qu’il n’aurait pas imaginé ressentir et, au-delà, à le faire réfléchir sur la vie urbaine actuelle, le monde dans lequel il vit.

ÉCOLE D’ARTS PLASTIQUES DU GRAND NARBONNE
1, rue de l’étoile, 11100 Narbonne
04 68 58 10 83
ecoleartsplastiques@legrandnarbonne.com
www.facebook.com/ecoleartsplastiques

Carte interactive