Agenda

  • Le Metropolitan Opera de New York au Cinéma : « Cendrillon »

    Vivez un opéra, en simultané depuis la célèbre salle du Lincoln Center de New-York ! Projetée au même moment sur plus de 2 000 écrans à travers 70 pays du monde, chaque soirée est un évènement.
    Opéra en français sous-titré en français.
    Cendrillon, belle-fille mal-aimée de Madame de la Haltière, ne peut se rendre au bal où ses demi-sœurs comptent bien séduire le Prince. Alors qu’elle s’endort le soir venu, sa marraine la Fée la réveille et la transforme en princesse. La Fée toutefois l’avertit : le charme s’estompera les douze coups de minuit une fois sonnés…
    La soprano-star Joyce DiDonato enfile ses pantoufles de verre pour une soirée magique, orchestrée par le Français Laurent Pelly qui offre à la célèbre partition de Massenet une production loufoque et colorée, sous la direction musicale de Bertrand de Billy.
    Durée : 3h10
    Samedi 28 avril, à 19h, Théâtre+Cinéma Scène nationale Grand Narbonne.

  • Ciné-spectacle : « Blockbuster »

    Librement inspiré du roman de Nicolas Ancion Invisibles et remuants, Éditions maelstrÖm reEvolution
    Julia Roberts, Sylvester Stallone et Bruce Willis sont les héros de ce grand détournement cinématographique et théâtral. Sur scène, trois acteurs et deux musiciens réalisent le doublage des voix, bricolent les bruitages et jouent la bande originale du film. Inventifs et corrosifs, ces Belges s’en prennent à l’actualité brûlante avec un humour glacé. Un ciné-spectacle vivifiant, à voir absolument !
    Durée : 1h20
    Jeudi 3 mai, à 20h, Théâtre+Cinéma Scène nationale Grand Narbonne.

  • Théâtre : « C'est la vie »

    Texte et conception : Mohamed El Khatib – Collecif Zirlib
    Fanny et Daniel sont tous deux en deuil, l’une d’une fille, l’autre d’un fils. Avec gravité et dérision, il est question ici de l’avant, de l’après, de ceux qui nous quittent et de ce qui reste, de ce qui embarrasse et de ceux qu’on embrasse.
    Rencontre avec l’équipe du spectacle à l’issue de la représentation du mardi 15 mai.
    Durée : 1h10
    Mardi 15 et mercredi 16 mai, à 20h, Théâtre+Cinéma Scène nationale Grand Narbonne.

  • Théâtre : « L'oubli »

    D’après Frederika Amalia Finkelstein. Mise en scène et interprétation : Julie Benegmos.
    À 20 ans, Alma voudrait s’alléger d’un passé familial lesté d’une tragédie : la Shoah. Entre devoir de mémoire et besoin d’oubli, comment vivre ?
    Avec ce monologue, entre réel et virtuel, elle interroge la génération précédente, la sienne et celles qui viennent.
    Durée : 1h15
    Mercredi 23 mai, à 20h, Théâtre+Cinéma Scène nationale Grand Narbonne.

  • Théâtre : « Survivre en milieu hostile »

    Texte : Sarah Bahr. Mise en scène : Thierry Bordereau - Plateforme Locus Solus.
    Serions-nous des survivants potentiels ? Des courses à l’hypermarché au stress du bureau, à quel moment passons-nous de la vie à la « survie » ?
    Fantaisiste et sérieuse à la fois, cette métaphore joyeuse du chaos du monde nous met face au péril, et à l’art d’en sortir.
    Durée : 1h20
    Vendredi 25 mai, à 20h, Théâtre+Cinéma Scène nationale Grand Narbonne.

  • Théâtre : « Des territoires (nous sifflerons la Marseillaise...) »

    L’auteur et metteur en scène Baptiste Amann et ses acteurs brillants donnent voix aux silences de la classe moyenne, racontent ces territoires intimes et politiques où nous vivons, et ce qu’ils font de nous. Sans clichés, avec beaucoup d’humour, ils posent une question : Quelle révolution pour le XXIe siècle ?
    Durée : 1h50
    Mardi 29 mai, à 20h, Théâtre+Cinéma Scène nationale Grand Narbonne.

  • Théâtre : « MoTTes »

    Théâtre d’argile éphémère et fait main.
    La Compagnie du pOissOn sOluble, née en Ariège, raconte des histoires sans parole, mais avec le corps, la musique et la matière. Coup de cœur du public au festival off des marionnettes de Charleville-Mézières en 2015, cette métaphore sculptée est une drôle de fable écologique et poétique, pour petits et grands.
    Jeune public. A partir de 5 ans.
    Durée : 55 minutes.
    Samedi 2 juin, à 15h30, Théâtre+Cinéma Scène nationale Grand Narbonne.

  • Musique : « Orchestre national Montpellier Occitanie »

    Direction musicale : David Niemann. Cor : Sylvain Carboni. Chef principal : Michael Schønwandt. Directrice générale : Valérie Chevalier.
    Programme
    Ludwig van Beethoven : Ouverture Coriolan, opus 62 (1807)
    Wolfgang Amadeus Mozart : Concerto de cor n° 4 (1784)
    Ludwig van Beethoven : Symphonie n°7 (1812)
    Durée : 1h10
    Jeudi 7 juin, à 20h, Théâtre+Cinéma Scène nationale Grand Narbonne.

  • Danse : « Du désir d'horizons »

    Chorégraphie : Salia Sanou - Compagnie Mouvements Perpétuels
    Traversée, refuge, attente, espoir : la danse vive et intense, amplification des gestes de la survie, témoigne du désir qui met chacun en mouvement vers des horizons, libres.
    Rencontre avec l’équipe du spectacle à l’issue de la représentation.
    Durée : 1h05
    Mardi 19 juin, à 20h, Théâtre+Cinéma Scène nationale Grand Narbonne.

  • « Surprise party »

    Le temps d’une soirée, la danseuse et chorégraphe Marion Lévy convie plusieurs artistes à habiter le théâtre dans ses recoins les plus cachés. Acteurs, danseurs, chanteurs, auteurs, cinéastes ou plasticiens ont ainsi carte blanche pour offrir une forme courte : extrait d’un solo chorégraphique, improvisation théâtrale, chanson, lecture d’un scénario et autres impromptus. Le public, lui, déambulera dans les coulisses, sur le plateau, dans les loges, au gré d’un parcours parsemé de surprises en tous genres.
    Durée : 1h30
    Samedi 30 juin, à 20h, Théâtre+Cinéma Scène nationale Grand Narbonne.