Agenda

  • Concert à la criée

    Depuis dix ans, l’Orchestre de Chambre de Toulouse concocte un concert convivial dont le programme se présente comme un menu gastronomique. Le temps d’un amuse-bouche, choisissez parmi une vaste liste, deux entrées, deux plats et un fromage, les desserts vous sont offerts. Et c’est le choix majoritaire du public, exprimé « à la criée », qui déterminera le repas.
    Vendredi 5 octobre, à 20h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 1h20.

  • Aïda

    Metropolitan Opera de New-York en direct. Compositeur Giuseppe Verdi. Mise en scène Sonja Frisell. Direction Musicale Nicola Luisotti.
    Aux temps des Pharaons, l’esclave Aïda et le général égyptien Radamès s’aiment en dépit des conflits politiques qui déchirent leurs pays. La guerre éclate et Radamès victorieux se voit offrir la main de la fille du roi d’Égypte, Amneris. Le choix s’offre à lui : trahir son pays ou trahir son amour…
    Samedi 6 octobre, à 19h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 4h avec deux entractes.

  • Du 12 octobre 2018 au 14 octobre 2018

    Happy Manif, walk on the love side

    Conception et chorégraphie David Rolland. Création et montage sonore Roland Ravard. En partenariat avec la Ville de Narbonne.
    Déambulation participative, Happy Manif est un spectacle dont vous êtes les héros. Dans les rues de Narbonne, un casque sur les oreilles, suivez la bande son. Sur une playlist éclectique, une partition chorégraphique vous invite à une promenade inédite. Un bras levé, un pas de côté et là, surprise ! La ville est l’espace des rencontres possibles.
    Vendredi 12 octobre, à 18h30 ; samedi 13 octobre, à 11h et 18h ; dimanche 14 octobre, à 11h et 15h.
    Durée : 1h10. Spectacle recommandé à partir de 8 ans.
    Rendez-vous à la caravane-billetterie place de l’Hôtel de Ville à Narbonne, 15 minutes avant le début du spectacle. Excursion chorégraphique, prévoyez de bonnes chaussures et une tenue confortable !

  • Isabella Rossellini, Link Link

    Elle est là où on ne l’attend pas. Fille de Roberto Rossellini et Ingrid Bergman, actrice au cinéma (sous le regard de David Lynch, Robert Zemeckis, Joel Schumacher et tant d’autres), icône de la mode, Isabella Rossellini achève un master scientifique sur le Comportement et la Conversation Animalière au Hunter College de New-York. Mettant son humour au service de la connaissance, elle réalise Green Porno, une série américaine (diffusée en 2009 sur Arte et en ligne sur Netflix) qui deviendra Bestiaire d’amour sur les scènes théâtrales françaises : farce instructive où elle étudie la vie sexuelle des bêtes en se mettant en jeu dans des saynètes animées. Cette fois, accompagnée de Pan, son chien savant, elle fait cirque d’une question : qu’est-ce qui fait de nous des humains et nous distingue des « brutes » ?
    Mardi 16 octobre, à 20h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 1h10.

  • Lucrèce Borgia

    La Comédie Française au Cinéma en direct. Texte Victor Hugo. Mise en scène Denis Podalydès. Avec les comédiens de la troupe de la Comédie-Française et les comédiens de l’Académie de la Comédie-Française.
    Criminelle, adultère, incestueuse, Lucrèce Borgia veut s’arracher au mal qui est sa condition,se faire reconnaître et aimer de Gennaro, l’enfant qu’elle a eu avec son frère. Lors d’un bal à Venise, Gennaro courtise une belle masquée avant de découvrir avec horreur le visage de Lucrèce, lui qui a les Borgia en aversion. Piquée par l’affront des amis de Gennaro qui l’insultent, et soupçonnée d’adultère par son mari, Lucrèce enclenche une vengeance déchirante…
    Jeudi 18 octobre, à 20h15, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 2h25.

  • Samson et Dalila

    Metropolitan Opera de New-York en direct. Compositeur Camille Saint-Saëns. Mise en scène Darko Tresnjak. Direction musicale Sir Mark Elder.
    Grâce à sa force surhumaine, Samson libère le peuple d’Israël de l’oppression des Philistins. Sous l’impulsion du Grand Prêtre de Dagon qui réclame vengeance, la sulfureuse Dalila séduit Samson afin qu’il lui confie le secret de sa force qui réside dans ses cheveux. À peine a-t-il cédé à ses charmes, que Dalila coupe ses cheveux, le réduisant à l’état de simple mortel.
    Samedi 20 octobre, à 19h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 3h30 avec deux entractes.

  • La Fille du Far-West

    Metropolitan Opera de New-York en direct. Compositeur Giacomo Puccini. Mise en scène Giancarlo Del Monaco. Direction musicale Marco Armiliato.
    Au temps de la Ruée vers l’or, Minnie, la patronne d’un saloon, s’éprend d’un étranger, Dick Johnson. Elle ignore qu’il s’agit en fait du célèbre bandit Ramerrez recherché par le shérif Jack Rance. Lorsqu’il est découvert, Minnie tente tout pour sauver son amant, jusqu’à jouer sa vie lors d’une partie de poker.
    Samedi 27 octobre, à 19h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 3h40 avec deux entractes.

  • Du 06 novembre 2018 au 10 novembre 2018

    Qui va là ? (monologue en appartement)

    Texte Emmanuel Darley. Avec Alex Selmane. Direction d’acteur Pierre Astrié. Costumes Pascaline Duron.
    Un salut à Emmanuel Darley. Auteur talentueux, engagé, attentif à l’autre – et encore plus à celui qui n’avait pas la parole – Emmanuel Darley habitait Narbonne. En janvier 2016, il quitte la vie. En 2018, plusieurs structures en région Occitanie donnent à (re)voir son œuvre comme autant de tableaux – romanesque, photographique, théâtral – qui n’en forment qu’un.
    Mardi 6 et mercredi 7 novembre, à 20h ; vendredi 9 et samedi 10 novembre, à 20h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 1h.

  • Un gâchis

    Texte Emmanuel Darley. Lecture par Jean-Marc Bourg.
    Un salut à Emmanuel Darley. Auteur talentueux, engagé, attentif à l’autre – et encore plus à celui qui n’avait pas la parole – Emmanuel Darley habitait Narbonne. En janvier 2016, il quitte la vie. En 2018, plusieurs structures en région Occitanie donnent à (re)voir son œuvre comme autant de tableaux – romanesque, photographique, théâtral – qui n’en forment qu’un.
    Jeudi 8 novembre 2018, à 20h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 1h.

  • Marnie

    Metropolitan Opera de New-York en direct. Compositeur Nico Muhly. Mise en scène Michael Mayer. Direction musicale Robert Spano.
    L’obsédante Marnie ne cesse de changer de visage… Contrainte de renouveler constamment son identité, la jeune femme s’est construite en escroquant ses employeurs. Prise en flagrant délit par son patron Mark Rutland, elle tombe dans un chantage odieux : l’épouser ou se confronter aux démons de son passé.
    Samedi 10 novembre, à 19h, Théâtre+Cinéma scène nationale Grand Narbonne.
    Durée : 3h20 avec un entracte.