Jeunesse

Rencontres scolaires avec les auteurs de la sélection jeunesse

Un comité de lecture composé d’enseignants, de documentalistes, de libraires et de bibliothécaires, détermine une sélection d’ouvrages d’auteurs jeunesse, correspondant à différents niveaux de lecture, allant du CM2 à la 2nde.

Les élèves des établissements inscrits au salon, travaillent tout au long de l’année scolaire sur ces œuvres littéraires.

Les auteurs sélectionnés sont ensuite invités par le Grand Narbonne sur le Salon, les 11 et 12 mai, afin de rencontrer les élèves pour des moments privilégiés d’échanges et de partage. C’est une occasion unique de dialoguer avec les auteurs d’ouvrages étudiés en classe, permettant aux élèves d’explorer plus loin l’écriture.

Animations scolaires

Spectacle - Michel Hindenoch : « Astérios, la légende du Minotaure »

Des Mythes de la Grèce antique, il nous reste une profusion de légendes et de récits fabuleux. Ils constituent pour nous des racines lointaines et pourtant toujours présentes : C’est que la vie des Dieux et des Héros, leurs aventures, bien qu’elles soient imaginaires, ont la vertu de nous éclairer sur ce que nous vivons chaque jour dans les régions de notre âme.

Du Cycle Crétois, et particulièrement de celui de Thésée, du combat secret de Zeus et de Poseidon, du destin tragique du fondateur d’Athènes, de sa rencontre avec le Minotaure, Minos, Pasiphae, Ariane, ne nous sont parvenus que des fragments. Sous forme de légendes éparses, voire d’anecdotes, le plus souvent d’« informations ». Et pourtant le récit reste aujourd’hui autant qu’hier la forme la plus juste pour nous approprier les mythes.

La tentation était grande pour un conteur-musicien de réunir ces éléments en une grande histoire, de dépasser l’intérêt documentaire pour permettre - c’est la force du conte - l’aventure intérieure. C’est donc sous la forme d’un récit musical que cette histoire sera tissée une épopée contée et chantée, où tour à tour la musique et la parole se relaient, se marient et se confonde.

Conte et musique (cithare hongroise et flûte de pan) : Michel Hindenoch

Jeudi 11 mai - 10h30 et 14h30 - Médiathèque du Grand Narbonne, Auditorium - Durée 1h20.

Spectacle - La Compagnie Les Voisins du Dessus : « Au-delà de ma mère »

Avec la sensibilité que nous lui connaissons, Rosa Latouche conte en images un voyage en Italie, le sien, accompagnée de sa maman de 83 ans. Un voyage pour répondre à la question : d’où viens-tu maman ?

« Maman est née au 4, Ronco Alessandro Giunio, à Canosa en Italie du Sud. Le jour même de sa naissance elle a été confiée à l’orphelinat de Bari, à 80 kilomètres de Canosa. Elle n’y est jamais retournée depuis. Aujourd’hui elle a 83 ans. Et lorsque je lui ai proposé de l’y emmener, elle m’a répondu ''Pourquoi pas…''. Une semaine de voyage sur les traces de son passé. Les ambiances à l’italienne, les gens qui parlent fort, qui chantent et les rencontres improbables. Un parcours drôle et émouvant. »

Un voyage à le fois drôle et émouvant. Comme dans un conte, ce retour aux racines est plein de rencontres inattendues et d’émotion partagée. Technique simple et moderne à la fois : un rétroprojecteur et un écran. Un rouleau se déroule, les paysages défilent, les étapes colorées de ce voyage à la recherche des origines s‘animent.

Théâtre d’images animées et projetées sur écran

Écrit et interprété par : Rosa Latouche
Création sonore : Pascal Lengagne
Regard extérieur : Dominique Latouche
Production : Cie les Voisins du dessus.
Coproduction : La Cigalière - Sérignan
Soutien à la création : Région Occitanie

Vendredi 12 mai - à 10h30 et 14h30 - Médiathèque du Grand Narbonne, Auditorium - Durée 1h.

Exposition - Suivre Charlie, dessin, citoyenneté et liberté d’expression

En partenariat avec le réseau Canopé, la Cité Internationale de la bande dessinée et de l’image a conçu une série didactique de vingt panneaux interrogeant les notions de caricature, de laïcité, de censure et de liberté d’expression. L’histoire de Charlie Hebdo y est retracée et contextualisée, les dispositions propres à la loi française y sont rappelées, et de nombreux visuels illustrent le rôle souvent controversé du dessin de presse et de la bande dessinée.

L’attentat du 7 janvier 2015 contre Charlie Hebdo a plongé la France dans la stupeur. Pour la première fois, une rédaction se voyait attaquée, des dessinateurs perdaient la vie parce que certaines de leurs caricatures avaient déplu. Tous les dessinateurs de presse du monde ont, depuis cet événement, été amenés à réfléchir sur l’exercice de leur profession. Mais c’est, plus largement, toute la société qui a dû se reposer la question du vivre ensemble, de ce que recouvrent exactement la laïcité, la liberté d’expression, le droit à l’humour et à la caricature dans le monde d’aujourd’hui.

Au début de l’année 2015, la Cité avait monté en hâte une exposition d’hommage aux victimes de l’attentat, qui retraçait l’histoire du célèbre journal satirique. Le public s’y était pressé en grand nombre.

À la demande de la DRAC, et en partenariat avec le réseau Canopé (réseau de création et d’accompagnement pédagogiques dépendant de l’éducation nationale), la Cité revient aujourd’hui sur ces questions à travers une nouvelle exposition consistant en une série de vingt panneaux didactiques richement illustrés. L’histoire d’Hara-Kiri et de Charlie Hebdo y est rappelée, mais la question de la liberté d’expression y est abordée de manière plus complète, à travers des éclairages sur la notion même de la caricature, sur l’histoire de la censure, sur les bandes dessinées de propagande, sur le mouvement underground, sur le rapport du dessin à la religion. L’exposition montre que les thèmes religieux ont toujours été très présents dans le dessin de presse et d’humour. Elle revient également sur les notions de blasphème et de laïcité, et rappelle les dispositions propres à la loi française.

Coordination : Jean-Philippe Martin
Textes et recherches iconographiques : Thierry Groensteen et Jean-Pierre Mercier
Maquette : Christian Mattiucci

En libre accès à la Médiathèque du Grand Narbonne du jeudi 11 mai au samedi 3 juin 2017.
Inauguration le vendredi 12 mai à 18h30.

Les lecteurs ont des choses à dire… et à montrer

Les élèves du Grand Narbonne, du CM2 à la 2nde, présenteront au sein des équipements culturels du Grand Narbonne (Médiathèque, Ecole d’Arts Plastiques et Conservatoire) les travaux sur lesquels ils travaillent depuis la rentrée, autour des univers des auteurs invités au Salon. Des productions plastiques ou littéraires réalisées avec le soutien de l’Ecole d’Arts Plastiques du Grand Narbonne.

Les établissements scolaires du Grand Narbonne participants à l’édition 2017 :

– l’école René Cassin d’Armissan,
– l’école Jeanne Miquel de Coursan,
– l’école André Malraux de Fleury d’Aude,
– l’école Lucie Aubrac de Moussan,
– les écoles Emile Zola, Jean Jaurès, Louis Pasteur, de Bourg, Jean Macé, Montmorency, Voltaire, Gaston Bonheur et Saint Joseph de Narbonne,
– les collèges Cité, Jules Ferry, Montesquieu de Narbonne,
– l’Institution Sévigné de Narbonne,
– le collège Marcelin Albert de Saint Nazaire d’Aude,
– le collège La Nadière de Port-la-Nouvelle,
– le lycée Louise Michel de Narbonne.