Jean-Marie CALVET

est au Salon du Livre du Grand Narbonne

DÉDICACES
Samedi 25 et dimanche 26 mai 2019
Stand Éditions Les presses littéraires

« Seul l'éternel est éternel »

  • Grand Narbonne - Salon du livre
  • Seul l'éternel est éternel - Jean-Marie Calvet

Brève présentation par l'éditeur

Un quadruple meurtre est commis à Colomiers. En se rendant sur les lieux, le commandant Gil, du S.R.P.J de Toulouse, ne sait pas encore qu’il va être confronté à un tueur en série des plus dangereux, presqu’un tueur de masse, qui sèmera la panique dans la ville rose. La Police toulousaine sera tenue en échec et devra faire face à la pression des autorités et aux articles chargés d’acrimonie de la presse qui soulignera son impéritie. Quatre personnages attachants (un commandant et une capitaine de police, une juge d’instruction et une médecin légiste), personnages dont la vie privée n’est pas de tout repos, luttent contre ce psychopathe dont les passages à l’acte sont empreints de mysticisme. Parviendront-ils à le mettre hors d’état de nuire avant que la liste des victimes n’atteigne un point de non-retour ?

Biographie

S’il affectionne tout particulièrement les romans policiers, Jean-Marie Calvet est un « touche à tout » de l’écriture. Il récuse néanmoins le terme d’écrivain lui préférant celui de « raconteur d’histoires ». Sa bibliographie est riche de cinq « polars », de deux ouvrages de contes et légendes du Pays Catalans, d’un livre de contes pour enfants et d’un album humoristique qui relate des histoires que se racontent les rugbymen au cours des fameuses 3èmes mi-temps. Il est en outre l’auteur de nombreuses nouvelles qui ont été publiées dans des recueils édités lors des divers concours auxquels il a participé.
Il est également correspondant sportif pour le journal La Dépêche du Midi, pour lequel il écrit, toutes les semaines, des articles de rugby, de football et de handball.
Major de gendarmerie à la retraite, il ne s’autorise aucune fantaisie lorsqu’il décrit les méthodes d’investigation de ses personnages qui collent vraiment à la réalité policière. En revanche, au niveau des intrigues son imagination semble sans borne. Mais est-ce vraiment de l‘imagination ?  Après trente-cinq années passées dans la gendarmerie, il dresse parfois un tableau assez inquiétant de ses contemporains. Vision pessimiste ou réalisme exacerbé ? « Mes connaissances empiriques sont hélas implacables », rétorque l’ancien officier de police judiciaire.

Carte interactive