Ali ZAMIR

Salon du Livre du Grand Narbonne - Ali Zamir - Mon étincelle
Crédit photo : © 2017 France Télévisions
Ali Zamir - Mon étincelle

est au Salon du Livre du Grand Narbonne

DEDICACES
Samedi 5 et dimanche 6 mai 2018
Stand Librairie Cajelice

Brève présentation par l'éditeur

Étincelle est une jeune fille qui se retrouve à bord d’un avion qui relie deux îles de son pays, les Comores. Prise dans les turbulences du vol, et tenaillée entre deux liaisons amoureuses, elle va se remémorer certaines des histoires que lui contait sa mère, à commencer par celle, somptueuse et tragique, qui devait un jour lui donner naissance.

Mon Étincelle remet en scène l’éternel jeu de l’amour et du hasard qui unit les amants. Après Anguille sous roche (Mention spéciale du prix Wepler, Prix Senghor du roman francophone), Ali Zamir confirme avec ce second roman son talent de conteur. Au gré des histoires que vivent des personnages au nom les plus improbables – Étincelle, Douceur, Douleur, Efferalgan, Dafalgan, Vitamine, Calcium – on découvre le monde insulaire, truculent et contrasté d’un écrivain décidément atypique.

"Bien que je n’avais pas entendu maman évoquer la formule populaire « il était une fois », cette histoire résonnait dans ma tête comme un conte de fées : c’est une histoire de deux étudiants qui commence à Madagascar dans la ville de Mahajanga. La ville aux baobabs. Je me rappelle toujours cette histoire à chaque fois que j’affronte une épreuve. C’est l’histoire d’une adolescente de dix-huit ans, timide, réservée, prénommée Douceur et d’un jeune homme courageux de dix-neuf ans, Douleur. Douleur et Douceur s’aimaient éperdument."

Mon Étincelle est finaliste du Prix Méditerranée des lycéens 2017/2018.

Biographie

Ali Zamir est un écrivain et chercheur comorien né à Mutsamudu (Comores) sur l’île d’Anjouan le 7 janvier 1987. Il a remporté en 2016 le Prix Senghor pour son roman Anguille sous roche paru en septembre 2016 aux éditions du Tripode. La même année, il a obtenu la mention spéciale du jury du Prix Wepler, le Prix des Rencontres à Lire 2017 de Dax et le Prix Mandela de littérature. Il également a écrit plusieurs nouvelles dont Mangeuse de rat (Grand Prix du département de Langue et Littérature française de la Faculté de Lettres de l’Université du Caire).

Ali Zamir pour lequel les milieux littéraires ne tarissent pas d'éloges depuis la rentrée littéraire de l’année 2016 est de ces auteurs insaisissables dont la pensée, en constante fusion, empêche la fixation. Impossible de le classer, impossible de le caractériser. Car l'exercice de style n'aurait bien sûr aucun intérêt s'il n'était porté par cette fulgurance et cette singularité que libère l'inspiration du jeune romancier.

Auteurs Littérature

Plan du chapiteau

Carte interactive