QUINT Michel

est au Salon du Livre du Grand Narbonne

DEDICACES
Samedi 13 et dimanche 14 mai 2017
Stand Cultura

Michel Quint - Un hiver avec le diable

Brève présentation par l'éditeur

Hiver 1953. Hortense Weber, jeune Alsacienne célibataire venue occuper un poste d'institutrice à Equignies, bourg de l'agglomération lilloise, accouche d'un petit garçon. A la maternité , elle rencontre Robert Duvinage, qui pratique, entre autres, l'escroquerie photographique du " bébé du mois ". Parce qu'elle le perce à jour sans le dénoncer, parce qu'il sent la jeune femme porteuse d'un secret, s'installe entre eux une relation d'affection méfiante. Robert suspend un temps ses activités pour faire le commis dans le bistrot-épicerie du maire communiste d'Erquignies et veiller sur Hortense malgré elle. La guerre d'Indochine bat son plein et divise la population, la guerre froide est vécue au quotidien... Les dissensions sont exacerbées par le procès à Bordeaux des nazis qui ont massacré les habitants d'Oradour en 1944. Parmi les accusés, treize malgré-nous, dont un engagé volontaire, alsacien. A Erquignies, on se déchire avec autant de violence que dans toute la France : responsabilité collective ou individuelle dans un crime contre l'humanité ? Peut-être en raison de ses origines, de son homonymie avec un des accusés, de son statut de fille-mère, Hortense est montrée du doigt. En même temps, ce climat ravive les plaies de la Libération, notamment l'affaire du réseau Voix du Nord, du nom du journal issu de la Résistance et de l'épuration...

Biographie

Michel Quint est né le 17 novembre 1949 à Leforest (62). Il n’a jamais quitté la région et habite encore La Madeleine avec son épouse Brigitte. Après une scolarité normale il passe le bac philo au lycée Vandermeersch de Roubaix puis obtient une licence de lettres classiques et une maîtrise d’études théâtrales à Lille. Parallèlement à sa carrière de professeur, d'abord de lettres classiques puis de théâtre, il écrit d’abord du théâtre, des dramatiques et feuilletons radio pour France Culture (il obtient en 1986 le prix des nouveaux talents radio de la SACD) puis se met au roman noir. Après avoir obtenu en 1989 le Grand Prix de Littérature Policière pour Billard à l’étage (Éditions Calmann Lévy), il rencontre un public plus large en 2000 avec Effroyables jardins (Ed. Joëlle Losfeld) qui lui fait obtenir le prix Cinéroman et le prix de la SGDL, est traduit en 25 langues, adapté pour le cinéma par Jean Becker, de nombreuses fois au théâtre, et vendu, toutes éditions confondues, à 900 000 exemplaires en France.

Carte interactive