CALVET Jean-Marie

est au Salon du Livre du Grand Narbonne

DEDICACES
Dimanche après-midi 14 mai 2017
Stand Les Presses Littéraires

Jean-Marie Calvet - Les Crimes étaient presque parfaits

Brève présentation par l'éditeur

Même les plus fins limiers ont leurs obsessions. Pour le major Puig de la B. R. de Castelnaudary, c'est la crainte d'être confronté à un crime parfait qui le hante. Après plusieurs décennies ponctuées de réussite en matière d'élucidation de meurtres, le voilà confronté à trois affaires criminelles plutôt compliquées. Une jeune femme étranglée et violée. Un notable tué sans raison, et un homme alcoolique et violent qui disparaît sans laisser la moindre trace.  Une trame qui donne la chair de poule car elle laisse transparaître que dans notre pays, il est peut-être possible de commettre les pires assassinats en toute impunité.

Biographie

S’il affectionne tout particulièrement les romans policiers, Jean-Marie Calvet est un « touche à tout » de l’écriture. Il récuse néanmoins le terme d’écrivain lui préférant celui de « raconteur d’histoires ». Sa bibliographie est riche de cinq « polars », de deux ouvrages de contes et légendes du Pays Catalans, d’un livre de contes pour enfants et d’un album humoristique qui relate des  histoires que se racontent les rugbymen au cours des fameuses 3èmes mi-temps. Il est en outre l’auteur de nombreuses nouvelles qui ont été publiées dans des recueils édités lors des divers concours auxquels il a participé. Il est également correspondant sportif pour le journal La Dépêche du Midi, pour lequel il écrit, toutes les semaines, des articles de Rugby, de Football et de Handball.  Major de Gendarmerie à la retraite, il ne s’autorise aucune fantaisie lorsqu’il décrit les méthodes d’investigation de ses personnages qui collent vraiment à la réalité policière. En revanche, au niveau des intrigues son imagination semble sans borne. Mais est-ce vraiment de l‘imagination ?  Après trente cinq années passées dans la Gendarmerie, il dresse parfois un tableau assez inquiétant de ses contemporains. Vision pessimiste ou réalisme exacerbé ? « Mes connaissances empiriques sont hélas implacables », rétorque l’ancien officier de police judiciaire.

Carte interactive