Sonerien Du

MUSIQUE / Musiques bretonnes | fest- noz

JEU 23/08 - OUVEILLAN
à 21h30 - grange de Fontcalvy

Voir la carte / Localiser le spectacle

VEN 24/08 - RAISSAC D'AUDE
à 21h30 - parc municipal

Voir la carte / Localiser le spectacle

"SONERIEN DU, élément moteur de la culture bretonne, a traversé les époques sans prendre de rides. Né en 1972 dans le sillage d’Alan Stivell, maître à penser du renouveau celtique, ils ont connu l’époque des pionniers parmi les groupes de fest- noz.
En plus de 45 ans d’existence, SONERIEN DU a parcouru plus d'un million kilomètres sur les routes d’Europe, sous tous les temps, fait danser plusieurs centaines de milliers d’amateurs de plinn, gavottes et autres an-dro au cours de près de 4500 festoù- noz, concerts et festivals épiques, enregistré 23 albums, reflets de l’évolution du groupe au cours de ces années, passant au fil du temps d’une base traditionnelle à une inspiration beaucoup plus moderne, toujours dans le respect de la danse.
SONERIEN DU a réussi à mêler étroitement instrumentaux et chants (certains sont devenus des “standards”), dans un sens aigu de la fête et du partage, pour le plus grand bonheur du public, qui ne s’y trompe pas et vient de plus en plus nombreux, toutes générations confondues."

Entre tradition et modernité, le rock celtique arrive ! Qu’en pense le batteur du groupe, GG ? Entretien.
Sonerien Du souffle cette année ses 46 bougies d’existence. Le groupe est né « d’une bande de potes qui accompagnait des troupes de danse bretonne », raconte GG Belbéoch, un des musiciens. Il poursuit : « A cette époque, en 1972, il y avait un véritable engouement pour la musique celtique, dans le sillage d’Alan Stivell, de Malicorne et d’autres. Le groupe s’est engouffré dans la brêche et ça a très vite marché. Plus tard, les membres de Sonerien Du sont devenus des pros. Et depuis, ça fonctionne toujours aussi bien avec le public. Il y a une fidélité incroyable. Certains suivent le groupe depuis son origine. Sur scène, il n’y a plus de membre fondateur, je suis le plus ancien puisqu’entré en 1985. La transition entre musiciens de générations différentes s’est effectuée au fil du temps, naturellement ». Et le « son » de Sonerien Du n’a du coup, pas pris une ride !
« Que ce soit la fête ! »
GG le définit lui-même, « nous sommes un groupe de musique à danser, mais nous jouons aussi pour des concerts ». Ambassadeur de la Bretagne « comme beaucoup d’autres », Sonerien Du n’est plus étonné que « où que nous soyons, un drapeau breton se dresse pendant la soirée, les Bretons sont partout ! ». Le groupe revient de Chine où il a croisé effectivement… des Bretons. Et même François Hollande, venu inaugurer une exposition ! Les chansons sont interprétées en français ou en breton : « Nous avons notre culture ancrée en nous et la langue bretonne, même si elle est mois parlée de nos jours, reste un des piliers de nos traditions » souligne le musicien.
Comment expliquer ce succès du rock celtique ? « Les danses qui accompagnent les chansons sont faciles, conviviales. Le but du jeu : que ce soit la fête ! Après, musicalement, nous avons une volonté d’ouvrir, de faire une musique bretonne certes inspirée de la tradition, toile de fond de tous nos morceaux, mais une musique plus populaire, plus moderne ». Le répertoire ? « Il comprend beaucoup de nos compositions, dont certaines sont connues du public et demandées à chaque fois. C’est le cas de L’artilleur par exemple, devenue un classique. Peut-être un jour, nos chansons deviendront-elles à leur tour une part de tradition. Quand on ne sera plus là ! »  se projette GG.
Plus de 20 albums jalonnent le parcours de Sonerien Du. Avec des milliers de concerts. « En Bretagne, les soirées, les Fest noz, sont une vraie culture. Et dans le Sud, vous aimez bien faire la fête non ? » se réjouit GG, qui conclut : « Venez nous écouter, tout devrait bien se passer ». La Narbonnaise saura recevoir ces fiers et ardents défenseurs de leur région, au langage artistique universel ! »

Site : www.sonerien-du.com