Actualités

Le chœur adulte Les Dames de chœur du Conservatoire sur la scène du théâtre Molière, au sein de l’Opéra Comédie de Montpellier

Le 17 mai 2017

L’an dernier, à l’occasion de la Semaine des Chœurs, le public narbonnais avait eu le plaisir d’entendre les brillants chœurs du conservatoire de Montpellier chanter dans la salle des Consuls. Faisant gracieusement écho à cette invitation, le conservatoire de Montpellier donnait cette année rendez-vous au chœur adulte Les Dames de chœur du Conservatoire à Rayonnement Départemental du Grand Narbonne, dirigé par Agnès Simonet sur la scène du théâtre Molière, au sein de l’Opéra Comédie de Montpellier.

Ainsi le vendredi 21 avril à 16h25, aux abords de la gare routière de Narbonne, vit-on grimper à bord d’un mini bus blanc quinze choristes en habits du dimanche, Agnès Simonet et la pianiste Marine Guilleux, en partance pour un voyage musical inédit ! Déposé une heure plus tard à proximité de l’opéra, cet étonnant convoi féminin progresse désormais à pied, en bavardant et en désordre, à travers les rues animées de Montpellier, jusqu’à atteindre le prestigieux théâtre dont la majesté rappelle immédiatement chacune à l’ordre de la mission collective. Il s’agit de bien chanter un programme varié, composé de trois œuvres : l’étonnant Salve Regina de Javier Busto (1949), les non moins dissonantes Sept études modales de Veljoj Tormis (1970) et enfin, clou du spectacle, El Vito, une pièce vocale populaire espagnole mâtinée de flamenco, aussi passionnée que généreuse.

A 19h, le chœur quitte le foyer des musiciens et gagne la scène. L’heure est venue de procéder à la mise en voix, ainsi qu’à l’ultime et indispensable “raccord“ précédant le concert. L’exercice est familier. Ce qui l’est un peu moins, c’est le décorum : au son des yo, ya, yi et autres réjouissantes vocalises, les yeux des choristes papillonnent dans la salle, virevoltant entre les balcons sculptés en bois doré qui trônent sous l’imposant plafond peint.

« Nous n’avons pas démérité, la pression était palpable mais je suis ravie de notre performance de ce soir ! », confiait Agnès Simonet à l’issue du concert. Un enthousiasme partagé par l’ensemble du chœur. « C’est une chance inouïe pour nous d’avoir pu chanter devant le public de Montpellier, et surtout dans un lieu aussi magique », renchérissait l’alto Samia, qui chante sous la direction d’Agnès depuis son enfance. C’est avec le sourire que les Dames de chœur regagnaient leurs pénates, et le plaisir d’avoir humblement contribué au rayonnement du conservatoire du Grand Narbonne.

Par Eve Ysern

Liens vidéos YouTube

Concert 21 avril 2017 Opéra Comédie Montpellier
Direction Agnès Simonet


Salve Regina de J. Busto
https://youtu.be/Zttwg9Q5o2Q
 
Etudes modales de V. Tormis
https://youtu.be/nbJewyORo8Y
 
El vito de J. Jensen
Soprano solo : Laura Galibert
Piano : Marine Guilleux
https://youtu.be/T3UVEeSHjTI

Carte interactive