Actualités

Amphoralis poursuit son expérimentation des techniques agricoles antiques les 29 et 30 avril

Le 29 avril 2017

Cette année, Amphoralis s’est attelé à la culture d’une parcelle selon les méthodes antiques. En lien avec le jardin des potiers, qui présente plus de 160 espèces existantes à l’époque gallo-romaine, l’équipe du musée a initié un projet d’envergure dont l’objectif est de tester les techniques agricoles antiques, du labour à la récolte puis à la transformation. Le projet « de la graine au tissu » devrait permettre aux archéologues de tester une culture de lin afin de réaliser entièrement une étoffe à Amphoralis, conforme aux techniques antiques.

Labour d’un jugerum avec deux bœufs
Le jugerum est unité de mesure et de partage des terres agricoles à l’époque antique qui correspond à un quart d’hectare. A l’aide d’un spécialiste de la traction animale, Thierry Dupré, un quart d’hectare sera labouré et mis en culture.

Cultures mises en œuvre
Afin de comparer la pousse du lin selon différentes conditions, un « engrais vert » constitué de vesce sera semé sur un demi-jugerum de surface. La culture du lin donnera ensuite lieu à une expérimentation autour du tissage et de la teinture d’une étoffe.

Quand venir voir cette expérimentation ?
Samedi 29 et dimanche 30 avril 2017 : reprise de la terre après le premier labour du mois de mars, semis de vesce. Le dimanche 30 avril à 15h, une visite théâtralisée du musée En compagnie des dieux se déroulera à l’occasion de la fête romaine Floralia.
Dimanche 21 mai, fête de la nature Ambarvalia : à 16h, visite du jardin des potiers et démonstration de travail agricole à la main.
Juin ou début juillet, en fonction de la pousse : fauchage manuel de la vesce pour compostage sur place.
Octobre 2017 : second labour complet avec les bœufs.
Printemps 2018 : reprise de la parcelle avec les bœufs et semis à la volée du lin.
Été 2018 : arrachage du lin.

Carte interactive