Agenda

Salon du Livre - Le Grand Narbonne à la page

La 5e édition du Salon du Livre du Grand Narbonne se tiendra sur le cours Mirabeau à Narbonne les samedi 5 et dimanche 6 mai. Plus d'une centaine d'écrivains seront présents à travers des rencontres, des dédicaces, des tables rondes, des expositions… et illustrateurs, éditeurs et libraires participeront à la fête. Comme à l'accoutumée, un spectacle retiendra aussi l'attention, au Théâtre+Cinéma : ce sera Mercy, Mary, Patty de et avec Lola Lafon. Une belle occasion d'approcher l'univers de l'auteure de talent.

C'est devenu une douce habitude au fil de ses romans : Lola Lafon explore différents modes d'expression pour transmettre ses mots. Auteure et musicienne, elle a écrit quatre romans, notamment La petite communiste qui ne souriait jamais, ouvrage qui a reçu de nombreux prix, inspiré de la destinée de la grande gymnaste Nadia Comaneci. Dans le domaine musical, Lola compte deux albums à son actif. Et elle apprécie de montrer d'autres facettes de ses livres sur scène, à chaque édition. Ce sera le cas avec son dernier roman, Mercy, Mary, Patty, qu'elle jouera au Théâtre+Cinéma le 5 mai au soir.

Lola Lafon

"C'est presque écrire une autre histoire "
Lola sera entourée de musiciens et choristes : “J'aime bien cette idée de lire et de chanter, explique Lola. Cette fois, nous allons plus loin puisque nous sommes six sur scène. Et c'est du plaisir. J'aime écrire, être solitaire pendant deux ans. Et j'aime bien le retour à l'activité de groupe”. Sous les projecteurs, le livre évolue quelque peu : “Présenter un spectacle à partir d'un livre, c'est presque écrire une autre histoire. La scène se nourrit d'extraits du livre, c'est une conception différente. Du coup, les musiciens composent comme une musique de film. Soit les gens ont lu le livre et revisitent l'histoire. Soit ils découvrent complètement”.
Lola est accompagnée sous les feux de la rampe par Olivier Lambert (guitares, machines), Julien de Pey (basse, guitare), Apolline Raï, Jonas Mordzinski et Abel Zamora (chœurs).

"J'ai changé plein de fois de route"
Le spectacle évoque l'enlèvement de Patricia Hearst, petite-fille du célèbre magnat de la presse William Randolph Hearst, par un groupuscule révolutionnaire dont elle ne tarde pas à épouser la cause. Un changement de cap, de vie. Chacun reste maître de son destin, rien n'est figé ? Lola acquiesce : “Je veux bien y croire, qu'il n'y a pas par exemple, que la famille pour décider pour nous ! Personnellement, j'ai changé plein de fois de route... Et j'ai fait beaucoup de rencontres. J'aime échanger là-dessus. Les gens me parlent de l'influence familiale, de la manipulation, de l'emprise. Si ça ne vous correspond pas, il faut avoir la volonté de tourner le dos à ce que l'on a voulu pour vous”. De son spectacle, elle ne dévoile rien ou presque : “Je peux vous dire que le public entendra la vraie voix de Patricia Hearst. Sinon, il faudra venir voir et écouter ! ”.

Mercy, Mary, Patty, le samedi 5 mai, à 20h45, au Théâtre+Cinéma Scène nationale du Grand Narbonne
Rens. et réservations : 04 68 90 90 20.
Tarifs : normal 15€, réduit 10€ (demandeurs d'emploi, étudiants), moins de 18 ans 6€.

Parmi les auteurs présents...

Olivier Norek

Olivier Norek

« Tout est parti d'un concours de nouvelles »
Deux ans après sa première participation au Salon du Livre du Grand Narbonne, l'auteur né à Toulouse revient avec sous le bras son dernier roman, Entre deux mondes . L'ancien policier y évoque la jungle de Calais. Toujours avec lucidité et sensibilité. Depuis 2016, l'écrivain a grandi. Entretien.

En deux ans, la notoriété d'Olivier Norek n'a cessé de croître et son écriture a aussi séduit la télévision. « Entre deux mondes », son dernier ouvrage en date, marque une nouvelle étape après la trilogie des polars consacrés aux enquêtes du capitaine Coste. « La jungle de Calais a certes été démantelée, observe l'écrivain, mais elle a évolué en mal. Dans plusieurs grandes villes se développent à présent des mini-jungles sans contrôle, de vraies jungles en somme ». Dans son roman, Olivier Norek dévoile une fois de plus la pertinence de son regard sur la société. Pertinence qui est également le sceau de ses polars, pensés après une carrière de policier en Seine Saint-Denis. Comment a-t-il tourné la page qui a ouvert le chapitre de l'écriture ? « J'ai été flic pendant 17 ans, explique-t-il. J'ai enquêté sur tous les sujets, des infractions aux meurtres en passant par des enlèvements et même du cannibalisme ! J'ai approché tout ce que l'homme recèle de pire... Un jour, j'ai participé à un concours de nouvelles et j'ai été troisième. Des gens m'ont encouragé, en me disant qu'ils trouvaient mon écriture sensible. La trilogie sur le 93 a suivi ». Cette trilogie de polars aura-t-elle un prolongement ? « Oui, le capitaine Coste va revenir. Dans cette trilogie, j'ai abordé tout ce que je voulais dénoncer. Mes livres ont un côté très social. Et pour le moment, je n'ai pas de moteur, de thème à traiter. Sans moteur, je n'écris pas ».

Séries et téléfilms pour la TV
Son expérience de policier a indéniablement aidé Olivier Norek : « Je sais de quoi je parle », précise-t-il sans forfanterie. Tout comme il avoue s'être forgé, lui l'homme à fleur de peau et d'émotions, « une carapace » lorsqu'il était flic. « Plus jeune, j'ai œuvré pour des missions humanitaires, cela a été ma première carapace. Puis en tant que policier, j'ai installé une distanciation avec les situations vécues pour me protéger. Pour ne pas ramener des fantômes à la maison ». L'écriture juste d'Olivier Norek a tapé dans l'œil de la télévision. Il a exercé ses talents d'auteur pour la série Engrenages, et ce n'est qu'un début : « J'écris pour trois séries et deux téléfilms, dont un qui s'appelle Flic avec Philippe Torreton et Mathilde Seigner pour France 2 ». Olivier Norek se nourrit de l'acuité de ses ressentis pour transmettre un peu d'humanité.
Une rencontre à programmer au Salon du Livre !

Catherine Millet

La fondatrice d’Art Press et auteure de La Vie sexuelle de Catherine M. (vendu à plus de deux millions d’exemplaires et traduit dans plusieurs dizaines de langues) signe avec son dernier livre Aimer Lawrence un hommage intime au parcours d’un écrivain précurseur de l’évocation de la liberté et du plaisir féminin, qu’elle analyse à l’aune de ses propres expériences.
En partenariat avec le Filaf de Perpignan.

Jean-Paul Demoule

Professeur de protohistoire européenne à l'Université de Paris I et membre de l'Institut Universitaire de France, l'auteur explore dans Les dix millénaires qui ont fait l'histoire, la « révolution néolithique » et les pratiques qui ont toujours cours de nos jours : le travail, la guerre, la religion... Avec la hauteur de vue de l'archéologue et la passion de transmettre, Jean-Paul Demoule bouscule notre vision de la préhistoire et notre rapport au monde.

William

Le Salon fait également une place à la bande dessinée. D'où la présence de William et de ses filles drôlement mises en scène ! Sa série humoristique Les Sisters connaît un grand succès. William raconte le quotidien de deux sœurs, Wendy (l'aînée) et Marine (la cadette). En août 2017, la bande dessinée a été adaptée en série animée (52 épisodes de 11 minutes), diffusée sur M6.

Ils seront là aussi...

Pour la sélection jeunesse, Flore Vesco, Justine Jotham, Vincent Villeminot (un des auteurs de la série phénomène U4), Olivier Ka.

Et pour les plus petits, ne manquez pas le loup sur le salon !

Ouvert le samedi 5 mai, de 10h à 19h, le dimanche 6 mai, de 10h à 18h.
Entrée libre, cours Mirabeau, Narbonne.

Carte interactive

À la une